Conception d'augmentoriums sur l’exploitation du lycée

Conception d’augmentoriums sur l’exploitation du lycée

11 juillet 2018
|
commentaires désactivés
|

Peu avant la fin de l’année scolaire, les élèves de 2de NJPF et 1ère GMNF ont eu l’occasion de réaliser des augmentoriums.

Ces dispositifs agro-écologiques s’apparentent à de « grosses boîtes-pièges » et permettent de lutter contre les mouches des fruits et légumes, de redoutables bioagresseurs dans nos parcelles réunionnaises.

Le principe consiste à y déposer régulièrement les fruits infestés ramassés au champ afin de limiter la prolifération des mouches qui émergent dans l’augmentorium et y meurent. C’est donc une technique préventive, on parle de prophylaxie. Parallèlement, la structure est faite de sorte à favoriser la présence de prédateurs de ces mouches : des parasitoïdes assez petits pour y entrer et sortir librement et se développer en parasitant les mouches. L’augmentorium est donc aussi un dispositif de lutte biologique.

A l’initiative de Mme Poncet, cheffe de projet autour du thème de l’agriculture biologique sur l’exploitation, la journée s’est déroulée sous l’encadrement de Mme Peguet, professeure en aménagement et avec l’intervention d’un technicien de la Chambre d’agriculture de La Réunion, M. Vanhuffel.

Trois augmentoriums ont été conçus et placés sur une parcelle en maraîchage biologique sur le site du lycée agricole de Saint-Paul.
Cette parcelle est mise en place dans le cadre du projet DEPHY EXPE RESCAM (Réseau d’Expérimentations de Systèmes Cultures Agroécologiques Maraichers) du Plan Ecophyto.

>> Découvrez quelques photos de la conception des augmentoriums :


Pour en savoir plus :

> Présentation_L’augmentorium_EPLEFPA_Saint-Paul

> « L’augmentorium, un outil efficace pour les arboriculteurs »